domingo, 19 de julho de 2015

DADOU - Hommage à Jules Bianchi


JOHNNY HALLIDAY - 20 ans






 «On ne battra jamais en retraite
On a encore tant de choses à offrir»


À partir de 0.34
PAROLES
On n' est pas là pour payer les dettes
On a tous connu nos martyrs
On se contente de chaque miette,
De chaque seconde, de chaque soupir

Il n’y a pas grand-chose que l’on regrette
Ou l’on ne veut plus se souvenir
On a bravé tant de tempêtes
Qu’on ne s’est même pas vus grandir

Dis-moi que la vie est encore plus belle
Quand on n'a plus 20 ans
Est-ce qu’on peut encore toucher le ciel
Quand on n'a plus 20 ans
Donne-moi des monts et des merveilles
Comme si j’avais 20 ans
Est-ce qu’on peut t’appeler Mademoiselle ?
Tu as toujours 20 ans

On joue toujours avec les allumettes
Avec les flammes, avec le désir
On n'a qu’une envie, qu’une requête
De rire comme si on n'allait jamais mourir
On a passé l’âge d’être bête
Pas celui de se faire éblouir
Chaque journée est une conquête
Qu’il faut abattre d’un sourire

Dis-moi que la vie est encore plus belle
Quand on n'a plus 20 ans
Est-ce qu’on peut encore toucher le ciel
Quand on n'a plus 20 ans
Donne-moi des monts et des merveilles
Comme si j’avais 20 ans
Est-ce qu’on peut t’appeler Mademoiselle ?
Tu as toujours 20 ans
Toujours 20 ans
Toujours 20 ans

On est venus à bout de la bête
Et des nuits qui devaient rétrécir
On ne battra jamais en retraite
On a encore tant de choses à offrir

SHIYANG HE - Phone wall

« The more you connect, the less you connect »

L'usage abusif des téléphones portables... 
Réfléchissons-y avant d'aller droit dans le mur !


MERCI: https://www.behance.net/gallery/27595919/PHONE-WALL

Avoir 20 ans...

“Les jambes de vingt ans sont faites pour aller au bout du monde.”
Christian Bobin 




Depuis 2011, Wajdi Mouawad emmène les jeunes qui auront 20 ans en 2015 dans une aventure singulière pour apprendre à penser par eux-mêmes et se débrouiller avec la vie. Cette exposition retrace cette expérience hors du commun et le parcours des jeunes dans leur transition vers l'âge adulte.

Wajdi Mouawad, célèbre metteur en scène québécois, a été, en 2011, le premier à accepter de devenir artiste complice de Mons 2015. Depuis lors, il accompagne un groupe de 50 jeunes venus de Mons, Namur, Nantes, Montréal et La Réunion à travers une expérience humaine, artistique et philosophique exceptionnelle. Il s’agit de leur « proposer les outils et les conditions pour que chacun se forge l’idée qu’il est possible de penser par soi-même », explique-t-il. Eté après été, entre Athènes et Toubab-Dialaw, l’homme de théâtre fait réfléchir et voit grandir les jeunes qui auront 20 ans en 2015. Des voyages initiatiques pour « grandir ensemble ».

Chaque étape est un voyage, symboliquement associé à un verbe qui structure la destination, le contenu du séjour et les personnalités conviées à y intervenir. Le projet est né d’une réplique d’Incendies, pièce de Wajdi Mouawad, où une grand-mère dit a sa petite-fille : « Si tu veux t’en sortir, tu dois apprendre à : lire, écrire, compter, parler et penser. » Débats passionnés, justesse des émotions exprimées, maturité de la pensée et force des questionnements, cette expérience a été fondamentale dans le compagnonnage des jeunes avec l’artiste.

Après Athenes (« écrire ») en 2011 pour décrypter les sources de notre civilisation, Lyon (« lire ») en 2012 sur l’importance des manuscrits dans la transmission de la pensée, Auschwitz en 2013 (« compter ») sur la question de l'industrie de la mort pendant la Shoah, le dernier voyage s'est déroulé a Toubab-Dialow au Sénégal pour le verbe
« parler ». Accompagnés par le footballeur Lilian Thuram, le groupe a partagé le quotidien des habitants et vécu au rythme de l'Afrique. Là-bas, l’oralité est au coeur de la transmission et « parler » incite a s’ouvrir aux autres. Parties de foot endiablées sur la plage, tournois de lutte sénégalaise, ateliers théâtre, grand nettoyage collectif des rues, repas, fêtes tous ensemble et discussions à voix basse sous l'arbre a palabre… Découverte de l'autre et de ce que c'est qu'Avoir 20 ans au Sénégal. Réflexion sur la différence, les discriminations et le racisme. Les échanges et la parole se libèrent et les jeunes avancent encore dans leur apprentissage.

Étape suivante : la Lune ? D’ici là, Wajdi Mouawad laisse un groupe grandi et plus que jamais prêt à poursuivre l’aventure des 20 ans en 2015.


sábado, 11 de julho de 2015

UNICEF cite ALBERT CAMUS

Ne marche pas devant moi, je ne suivrai peut-être pas.
Ne marche pas derrière moi, je ne te guiderai peut-être pas.
Marche juste à côté de moi et sois mon ami.



sexta-feira, 10 de julho de 2015

TING CHIAN TEY - Bridge




AIDAN GIBBONS- The Piano

"Comptine d'un autre été: l'après midi" composed by: Yann Tiersen
Animation by Aidan Gibbons
http://www.aniboom.com/boomzones/cybling

Produced at the University of Hertfordshire:
http://uhanimation.co.uk/

sexta-feira, 3 de julho de 2015

VHILS - Amália «faz chorar as pedras da calçada...»

Vhils criou rosto de Amália em calçada portuguesa em Lisboa

O artista Alexandre Farto, que assina como Vhils, criou o rosto de Amália Rodrigues em calçada portuguesa, em colaboração com calceteiros da Câmara de Lisboa (...)

Apesar de ser em calçada portuguesa, o retrato “aparece como uma onda do mar que [começa no chão e] subiu a parede”, explicou Vhils, acrescentando: assim, quando chover, “faz chorar as pedras da calçada”, havendo uma ligação ao fado.

AQUI: http://observador.pt/2015/06/30/vhils-criou-rosto-de-amalia-em-calcada-portuguesa-em-lisboa/

MICHAEL KOUNTOURIS - Référendum grec