segunda-feira, 30 de abril de 2012

Do you know who I am ?


Le PREMIER MAI...un brin de muguet


Le muguet est une petite fleur blanche de printemps. Selon la tradition, le 1er mai, on offre un brin de muguet aux personnes que l’on aime. Le muguet est une fleur "porte-bonheur". La tradition dit qu’elle apporte bonheur et santé jusqu’à l’année d’après. 


Le 1er mai est un jour férié, c'est la fête du travail.

Depuis 1947, le 1er mai est un jour chômé et payé en France.
Traditionnellement ce jour est consacré aux défilés des syndicats dans les grandes villes.
C'est aussi un jour de fête pour le muguet, car la tradition populaire veut qu'on offre un brin de muguet comme porte bonheur.


Texte lu ici (MERCI!):

Le 1er mai : fête du travail pour tous (ou presque)

Le 1er mai prochain, de nombreux pays du monde célèbreront la fête du travail. Pour la plupart d’entre nous, ce sera l’ouverture du « mois des ponts », l’occasion de s’offrir du muguet ou de profiter d’une (belle) journée chômée. Les origines, l’histoire et la signification du 1er mai sont pourtant peu connues.
Le 1er mai : fête du travail pour tous (ou presque)Pourquoi a-t-on choisi cette date ? Qu’est-ce qui unit, le temps du 1er mai, des pays aussi divers que la Belgique, la Finlande, la Roumanie ou le Laos ? Et d’où vient la tradition du muguet ? Le 1er mai, c’est une longue histoire, qui n’a pas toujours été de tout repos.
Le 1er mai : une origine américaine
L’idée d’une fête du travail voit le jour au moment de la Révolution française. En 1793, Fabre d’Églantine, ami de Danton, est le premier à instaurer une telle célébration dans le calendrier républicain au 1er pluviôse (fin janvier).

Paradoxalement, c’est outre-Atlantique qu’il faut aller chercher les origines du 1er mai, aux États-Unis, où ce jour n’a jamais été férié. En 1884, les syndicats américains se donnent deux ans pour obtenir la diminution de la journée de travail à huit heures. Il choisissent de lancer leur action le 1er mai, date à laquelle bon nombre d’entreprises entament leur année comptable.

En 1886, face aux réticences de leurs employeurs à diminuer le temps de travail, plus de 300 000 personnes font à nouveau grève. La manifestation, violemment réprimée, fait trois morts parmi les grévistes de la société Mac Cormick à Chicago. Au lendemain de cette répression, une marche de protestation est organisée. La place Haymarket est le théâtre d’un second drame : sept policiers sont tués et de nombreux manifestants blessés. Malgré l’inexistence de preuves, cinq syndicalistes anarchistes sont condamnés à mort et trois autres à perpétuité.

En 1889, les congressistes de la IIe Internationale, réunis à Paris, entrent dans la lutte pour la journée de huit heures. À l’instar de l’American Federation of Labour (AFL), ils fixent la date du 1er mai comme journée de leur revendication. Une manière de commémorer les événements de Chicago, symboles d’une répression qui n’a pas dit son dernier mot. En 1891, la manifestation du 1er mai à Fourmies, dans le nord de la France, s’achève avec le triste bilan de 10 morts et 35 blessés.

Et le 1er mai devint la fête du travail
Le 1er mai prend vite un caractère international et revendicatif. Les travailleurs continuent à se battre pour l’amélioration de leurs conditions de travail. Une lutte qui porte ses fruits. « L’adoption de la journée de huit heures ou de la semaine de quarante-huit heures » est ainsi fixée « comme but à atteindre partout où elle n’a pas encore été obtenue » par l’article 247 du Traité de Versailles, en 1919.

À l’initiative de Lénine, le 1er mai devient en 1920 une journée chômée en URSS. D’autres pays suivront peu à peu. En France, c’est sous la houlette de René Belin, un ancien responsable de la CGT devenu ministre de Pétain (sic), que le 1er mai devient chômé. Officiellement désignée le 24 avril 1941 fête du travail et de la concorde sociale, la fête des travailleurs est détournée dans le but de rapprocher les ouvriers du régime de Vichy. Petit détail, à l'époque la Saint-Philippe (prénom de Pétain) tombait le 1er mai...

Le gouvernement issu de la Libération fait finalement du 1er mai un jour férié, chômé et payé en 1947. Le 1er mai, qui retrouve tout son sens, est communément appelé la « fête du travail » depuis 1948. C'est, selon le Code du Travail, le seul jour obligatoirement chômé pour tous les salariés(toutes entreprises et catégories confondues).

Tour du monde des « 1er mai »
Que font nos voisins européens le 1er mai ?

- Jour chômé en Allemagne, en Belgique et au Luxembourg, le 1er mai est généralement ouvré aux Pays-Bas et en Suisse. Cependant, certaines entreprises et organisations internationales basées en Suisse accordent un jour de congé à leurs employés.

En Italie, on fête le 1er mai avec, en prime, un grand concert sur la Piazza del Popolo à Rome, qui réunit près d’un million de spectateurs.

Au Royaume-Uni, on se distingue : c’est le premier lundi de mai qui est férié et non le 1er mai qui reste chômé dans les pays de l’Europe de l’Est, tels que la Pologne et la Roumanie. Néanmoins, les défilés, auparavant imposés par leur grand frère soviétique, n’ont plus cours.

- Le Vappu, 1er mai finlandais, est férié et dignement, voire largement, célébré. Il est à la fois fête des étudiants, fête du travail, célébration de l’arrivée du printemps et survivance de vieux rites païens.

À Moscou, les grandes festivités et les défilés de l’ère soviétique ont disparu, mais on continue à célébrer la « journée du printemps et du travail ».

L’Amérique du Nord (États-Unis et Canada), quant à elle, ne fête pas le 1er mai auquel elle préfère le Labor Day, qui tombe le premier lundi de septembre. Cette fête du travail à l’américaine ne fait volontairement pas référence aux événements de Chicago et aux droits des travailleurs.

Chaque pays ou presque a sa fête du travail, généralement célébrée le 1er mai, même si quelques exceptions subsistent comme en Australie ou au Japon.

Des manifestations protocolaires sont organisées dans les pays de tradition communiste, comme le Laos. Le tout, assure-t-on, dans le respect des travailleurs.

Muguet et arbre de mai
L’histoire du 1er mai est aussi liée à l’arrivée du printemps. À qui doit-on cette fameuse tradition qui consiste à offrir un brin de muguet ? Les historiens en attribuent l'origine à Charles IX qui, en 1561, décida d’en offrir à chaque dame de la cour (certains parlent de lys de mai). On peut aussi faire remonter cet usage à la fête druidique de Beltaine qui marque le passage de la saison sombre à la saison lumineuse.

Chez les Romains, le 1er mai marquait l’apogée des célébrations en l’honneur de Flora, déesse des fleurs. Une tradition aux origines diverses et lointaines donc. Symbole de renouveau et du printemps, symbole de bonheur et porte-bonheur, le gazon de Parnasse annonce ainsi l’arrivée des beaux jours.

Le muguet n’a pas toujours été associé à la fête du travail. En fait, au début du 20e siècle, la tradition de vente du muguet voit le jour dans les rues de Paris pour célébrer le printemps. Le muguet est censé être une fleur porte-bonheur, symbolisant aussi l'amitié et l'amour. N'appelle-t-on pas aussi à l'époque « muguets » et « muguettes » les jeunes élégant(e)s ?

Au moment des premiers défilés, les travailleurs arboraient un triangle rouge symbolisant la division de la journée de travail en trois parties : travail, sommeil, loisirs. La fleur d’églantine supplanta ensuite pour un temps le triangle rouge avant de se voir voler la vedette par le muguet. La tradition ne va pas disparaître sous le régime de Vichy, qui voyait d’un mauvais œil l’églantine rouge trop associée à la gauche.

Autre tradition, l’arbre de mai est particulièrement répandu en Bavière. Il s’agit d’un autre rite lié à la venue du printemps. Fanfares et groupes folkloriques envahissent la place principale pour soutenir ceux qui vont de leurs mains hisser le mât de mai, qui atteint parfois les 30 m de haut. Après cette véritable épreuve de force, vient le réconfort : les participants et les spectateurs dégustent saucisses, bières et bretzels dans une ambiance bien guillerette.
Florence Le Bourg
Photo : © Anthony Coadou





Un film de YANN ARTHUS-BERTRAND: Home




Un autre film important:

Des forêts et des hommes

            «VIVONS DEBOUT COMME UN GRAND ARBRE ET FRATERNELLEMENT COMME UNE FORÊT»
Les forêts couvrent un tiers des surfaces émergées de la planète ; elles abritent plus de la moitié des espèces terrestres et des centaines de millions d’êtres humains. Elles fournissent une partie au moins des revenus d’une personne sur quatre. Pour les presque 7 milliards que nous sommes, elles fabriquent la nourriture que nous mangeons, l’eau que nous buvons, l’air que nous respirons, les médicaments que nous utilisons.

Pourtant, elles sont mal connues et mal aimées. Et surtout, elles sont en danger.
2011 a été déclarée Année Internationale des Forêts par les Nations Unies. C’est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir, de célébrer, de chérir, de raconter, de protéger, d’utiliser plus durablement ces écosystèmes qui sont apparus il y des centaines de millions d’années, avant même les premiers humanoïdes, et que notre espèce menace aujourd’hui.
La destruction des forêts n’est pas une fatalité : dans le monde entier, des hommes et des femmes se battent pour leur sauvegarde. Citoyens, scientifiques, politiques, entrepreneurs nous alertent sur les menaces qui pèsent elles et proposent des alternatives pour les protéger. Cette année est aussi l’occasion de célébrer leurs initiatives, leurs efforts. 



TIPPI - uma menina francesa em África



Tippi of Africa
La petite fille qui parle aux animaux
de Sylvie Robert et Alain Degré

L'histoire d'amour d'un couple qui a choisi la liberté et le retour à la nature. La rencontre insolite avec les meerkats. Les merveilles cachées du terrible désert du Kalahari. L'appel de la maternité dans cet univers de tous les dangers. L'enfant qui paraît. "Tippi Okanti", "Tippi la mangouste". L'apprentissage de la vie entre le bush, les dunes et les marécages de l'Afrique australe. La complicité avec les animaux sauvages. Son premier jouet : un crâne d'hippopotame. Son premier ami : Abu l'éléphant, qu'elle appelle "mon frère".
Sylvie Robert et Alain Degré, chasseurs d'images, racontent comment ils ont réalisé avec Tippi leur rêve de toujours. Tippi, la toute petite fille blonde qui, d'un geste, sait calmer J&B le léopard et rit lorsque Abu - cinq tonnes - l'évente avec sa trompe. Tippi pour qui le langage de la brousse n'a pas de secret.
Texte lu ici (MERCI!):
http://vegane.blogspot.pt/2011/12/tippi-of-africa-sylvie-alain-degre.html

quinta-feira, 26 de abril de 2012

25 de ABRIL


















Esta é a madrugada que eu esperava
O dia inicial inteiro e limpo
Onde emergimos da noite e do silêncio
E livres habitamos a substância do tempo

SOPHIA DE MELLO BREYNER ANDRESEN



MARIA HELENA VIEIRA DA SILVA
"A Poesia está na Rua", 1975
© Coleção Centro de Arte Moderna

segunda-feira, 23 de abril de 2012

DUO PARADISE

Dans l'émission Le plus grand cabaret du monde

Antártida - ondas congeladas (ou não!)



FRANCE: PREMIER TOUR DE L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2012

http://educar.wordpress.com/



ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2012

Résultats* 1er tour

Nombre
% Inscrits
% Votants
Inscrits
46 037 545


Abstentions
9 451 687
20,53

Votants
36 585 858
79,47

Blancs ou nuls
700 119
1,52 
1,91
Exprimés
35 885 739
77,95 
98,09

Liste des candidats
Voix
% Exprimés
Mme Eva JOLY
828 451
2,31
Mme Marine LE PEN
6 421 773
17,90
M. Nicolas SARKOZY
9 753 844
27,18
M. Jean-Luc MÉLENCHON
3 985 298
11,11
M. Philippe POUTOU
411 178
1,15
Mme Nathalie ARTHAUD
202 562
0,56
M. Jacques CHEMINADE
89 572
0,25
M. François BAYROU
3 275 349
9,13
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN
644 086
1,79
M. François HOLLANDE
10 273 582
28,63
En raison des arrondis à la deuxième décimale, la somme des % exprimés peut ne pas être égale à 100,00% .

*Sous réserve de la proclamation des résultats par le Conseil constitutionnel

domingo, 22 de abril de 2012

GÉRARD LENORMAN - Si j'étais président

Paroles et Musique: Pierre Delanoé, Gérard Lenorman - 1980 
Il était une fois à l'entrée des artistes
Un petit garçon blond au regard un peu triste
Il attendait de moi une phrase magique
Je lui dis simplement : si j'étais Président
Si j'étais Président de la République
Jamais plus un enfant n'aurait de pensée triste
Je nommerais bien sûr Mickey premier ministre
De mon gouvernement, si j'étais président
Simplet à la culture me semble une évidence
Tintin à la police et Picsou aux finances
Zorro à la justice et Minnie à la danse
Est-ce que tu serais content si j'étais président ?
Tarzan serait ministre de l'écologie
Bécassine au commerce, Maya à l'industrie,
Je déclarerais publiques toutes les pâtisseries
Opposition néant, si j'étais Président
Si j'étais Président de la République
J'écrirais mes discours en vers et en musique
Et les jours de conseil on irait en pique-nique
On f'rait des trucs marrants si j'étais Président
Je recevrais la nuit le corps diplomatique
Dans une super disco à l'ambiance atomique
On se ferait la guerre à grands coups de rythmique
Rien ne serait comme avant, si j'étais président
Au bord des fontaines coulerait de l'orangeade
Coluche notre ministre de la rigolade
Imposerait des manèges sur toutes les esplanades
On s'éclaterait vraiment, si j'étais président !
Chœur- enfants
Si t'étais Président de la République
Pour nous, tes p'tits copains, ça s'rait super pratique
On pourrait rigoler et chahuter sans risques
On serait bien contents si t'étais Président
Je s'rai jamais Président de la République
Vous les petits malins vous êtes bien sympathiques
Mais ne comptez pas sur moi pour faire de la politique
Pas besoin d'être Président, pour aimer les enfants.
La la la la la ..........


quinta-feira, 12 de abril de 2012

Sauvons notre planète!

Sculpture de Alastair Heseltine










A single can of dissolvent pollutes millions of litres of water


A single tin of paint can pollute millions of litres of water